Publié le

à paraître aux éditions Tautem !

Le culte de Mercure en Afrique

par Nacéra Benseddik

À PARAÎTRE

35 €

broché
niveau de gris
18 x 24 cm
192 pages

ISBN : 979-10-97230-46-3

Une « Afrique fantôme », avant la conquête arabe, s’est réinventée à partir de de son héritage li-byque, sous la pression des nouveaux venus phéniciens, grecs ou romains. Elle s’est placée sous la protection de ses vieux génies, de divinités importées et transformées. En Afrique, les dieux impor-tés ont dû coexister avec des divinités autochtones, ont été absorbés par elles ou les ont assimi-lées, syncrétisme complexe produisant des divinités aux visages multiples. Ce fut le cas de dieux frugifères, particulièrement à l’écoute de populations attachées à la terre, qui attendaient d’eux les bons pâturages et les belles moissons synonymes de richesse et de mieux-être. Mercure, qu’Hermès avait déjà précédé chez les Numides (par l’intermédiaire de Carthage), fut de ceux-là.

Ce livre présente pour la première fois l’inventaire complet (avec beaucoup d’inédits) des repré-sentations de Mercure dans toute l’Afrique romaine.

Nacéra Benseddik, est historienne épigraphiste et archéologue. Elle a notamment publié Recherches sur les cultes guérisseurs (Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Paris, 2010), Cirta-Constantina et son territoire (Errance, Arles 2012), Femmes en Afrique ancienne (Ausonius, Bordeaux, 2017).

Cet ouvrage a bénéficié du concours de l’Ambassade de France en Algérie et de l’Institut français d’Algérie.

Publié le

un nouvel ouvrage diffusé et distribué par les éditions Tautem !

Gaulois des Alpes
Archéologie funéraire et parures

Cet ouvrage présente, à travers quatorze articles et 650 illustrations photographiques, un état de l’archéologie de l’âge du Fer dans les Alpes à partir de fouilles, de recensements et d’analyses d’éléments de parures qui accompagnent les défunts.

Le vêtement mortuaire est révélé par le port de parures de fabrication locale ou d’origines plus lointaines qui dessinent les traits chronoculturels des groupes humains. La construction des tombes, l’examen des séries anthropologiques, les analyses faunistiques et métallographiques et l’étude de 2 500 éléments de parures provenant de trente lieux de conservation permettent de proposer un regard actualisé sur la culture funéraire des Gaulois depuis la publication du volume Les Alpes à l’âge du Fer, paru il y a 20 ans sous la direction d’Alain Duval.

Les vingt-trois auteurs, archéologues, chercheurs et conservateurs de tous horizons, ont réuni leurs connaissances de spécialistes au sein de ce projet collectif de recherche conduit par le service régional de l’Archéologie de Provence-Alpes-Côte d’Azur.