La Vénus d’albâtre – Pierre Forni

21,00

Août 213. Caracalla, empereur à poigne, domine le monde romain. Un peu partout, de
petites communautés chrétiennes se développent. Des ermites fuient la foule dans le
désert. Certains se font même emmurer vivants dans des grottes ! Pendant ce temps,
païens et chrétiens doivent apprendre à vivre ensemble dans les bourgs et les cités…
C’est dans cette atmosphère électrique que s’embarque à Pergame Calvinus Leno,
l’archiviste de l’illustre historien Dion Cassius. Il emmène avec lui son jeune assistant :
Hiéroclès, fils d’une célèbre courtisane et d’un soldat romain inconnu. Tous les deux
veulent participer au Grand Pèlerinage en l’honneur de la déesse Atargatis. Ce voyage va
bouleverser la vie d’Hiéroclès. Il y rencontre Juba, un jeune marin africain dont il tombe
éperdument amoureux. Après leur rupture, il se réfugie à Alexandrie. Dans la reine des
villes, il survit, se transforme, se révolte, côtoie des personnages hauts en couleur : le
fanatique chrétien Jean d’Édesse, le théologien Origène, le voluptueux maître gnostique
Épiphane, les anachorètes masochistes du désert de Scétée. Et Timothée, le vertueux
disciple de Jean d’Édesse, qu’il s’efforce par jeu de détourner du droit chemin.
Trois années – une éternité ! – se sont écoulées depuis qu’il a quitté Pergame. Alors
que la ville bruit de rumeurs apocalyptiques, les éphémérides impériales annoncent la
venue prochaine de l’irascible empereur Caracalla. Le pire est à venir…

Description

Pierre Forni

15 x 21 cm

336 pages

broché

épaisseur : 2,4 cm

poids : 432 g

ISBN : 979-10-97230-17-3

Passionné par l’Antiquité romaine, auteur d’une dizaine d’ouvrages d’histoire pour la jeunesse,
Pierre Forni a publié une biographie romancée d’Alexandre le Grand : Moi, Alexandre, roi
de Macédoine, fils de Zeus et conquérant du monde, aux éditions Casterman, ainsi qu’un
roman initiatique à l’époque de l’empereur Septime Sévère : Les sortilèges d’Andrasta, aux
éditions Max Milo. À travers les amours tumultueuses et contrariées de son héros, La Vénus
d’albâtre restitue, souvent avec humour, un monde au bord du gouffre : l’Orient romain, déjà
secoué par l’intolérance et les fanatismes religieux.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Vénus d’albâtre – Pierre Forni”